Démarche artistique

Les fondements de ma démarche sont plutôt simples; une grande sensibilité devant les attraits de la nature et des objets, ainsi que le désir de partager ma vision avec le plus de gens possible. À priori, tout est une question de luminosité, d`éclairage. Peu importe ce que l`on regarde, si l`éclairage est flatteur comme celui d`une fin de jour avant le coucher du soleil, le plus banal caillou deviendra une pierre précieuse , en se parant des plus beaux reflets. Par mes tableaux, j`aimerais transmettre une image différente de ce qui m`entoure, de ce que l'on regarde à tous les jours sans voir véritablement

Native du Bas-St–Laurent, plus précisément de Mont-Joli, j`ai passé tous mes étés aux abords du fleuve, à Ste- Flavie. Adolescente, j`ai découvert les possibilités infinies de l`huile, après plusieurs années de photographie. Celle-ci ne me laissait pas assez de latitude pour exprimer mon art. Nous étions encore à l`époque de la photographie argentique. Reproduire passivement tout ce qui me semblait d`un réel intérêt sans toutefois pouvoir transmettre, l`émotion me manquait. J`ai ainsi débuté à l`huile et au pinceau mais, rapidement, j`ai troqué le pinceau pour la spatule. Plus de liberté dans le mouvement, plus de « brillance », plus de texture, plus d`épaisseur qui laisse presque suggérer une troisième dimension. C`est ce qui m`a conquit de ce médium.

À cette époque mon mentor était Umberto Bruni. Ses couleurs et ses sujets m`interpellaient. C`était l`époque où je peignais beaucoup dans les teintes de gris et de bruns, tel des arrière-cours des ruelles avec fond de corde à linge et poubelles, de vieilles maisons, des portraits de vieillards sympathiques ayant un vécu particulier. J`explorais les possibilités que pouvaient m`offrir le couteau. Plusieurs lectures de bouquins d`art, quelques voyages en Europe et dans plusieurs splendides régions du Québec, m`ont donné le goût d`oser les couleurs vives, lumineuses, éclatantes et les sujets moins conventionnels. C`est aussi l`époque où j`ai découvert Francesco Iacurto.

J`ai ensuite exploré avec ma caméra les différentes prises de vue, du grand-angulaire au traditionnel « zoom ». Ce dernier m`a plu immédiatement. Mes thèmes favoris :les fleurs toujours en premier plan et les scènes marines, du vieux cordages échevelé au vieux chalutier et ses bouées multicolores.

Aujourd`hui, tout ce qui se rapproche du fleuve, de la mer, sont mes sujets de recherche. Comment transmettre par mes toiles toute la luminosité, les teintes chaudes et les détails qui confèrent au sujet ce petit quelque chose « jamais vu » sinon jamais remarqué. Les reflets sur une mer calme, la transparence, les marques du temps laissés sur les objets sous différents éclairages, sont autant de sujets que j`aimerais maîtriser davantage.

Ayant déjà, à maintes reprises, visité les Îles-de-la-Madeleine et la Gaspésie afin de capturer avec mon appareil tous les petits ports de pêche, ainsi que les bords du fleuve de Québec à Ste-Flavie. J`aspire aujourd`hui à parcourir la Bretagne, berceau de nos ancêtres pour y rencontrer des peintres de la-bas, échanger avec eux, étudier leur technique, rencontrer les pêcheurs à leur retour de la pêche, et m`imprégner de la magie du moment, afin d`apporter une vision nouvelle à mon art.